Dans un contexte double de dématérialisation des processus

Dans un contexte double de dématérialisation des processus, des documents et des échanges, ainsi que de transformation des organisations de travail vers une plus forte mobilité, les entreprises ont-elles su adapter leurs outils collaboratifs ? Améliorent-elles leurs performances commerciales et gagnent-elles en efficacité ? Pour optimiser la collaboration dans un contexte de mobilité, les entreprises doivent proposer un environnement de collaboration unifié, simple d’utilisation et accessible depuis tout type de terminal.

L’efficacité des collaborateurs est aujourd’hui mise en péril par un double paradigme. D’une part, les processus et les documents sont de plus en plus souvent dématérialisés. D’autre part, la mobilité des collaborateurs est devenue une composante plus forte dans l’organisation du travail au fur et à mesure que de nouveaux outils mobiles, les terminaux, les PC Portables ou encore les tablettes ont fait leur apparition dans les entreprises. On estime qu’aujourd’hui, 51% des documents sont reçus sur un support mobile, majoritairement le PC portable, mais aussi le Smartphone et d’une façon plus confidentielle la tablette. Les enjeux pour les entreprises sont d’autant plus importants que l’attente des collaborateurs est forte, dynamisée par une adoption massive des nouveaux outils de communication dans un contexte d’usage personnel.

L’entreprise se doit donc de mettre en place à la fois des outils et des méthodologies de travail innovants et agiles. Selon une étude IDC réalisée auprès des professionnels du marketing, de la technique ou de l’administratif, les principales difficultés rencontrées par les collaborateurs lors de leurs échanges portent sur la complexité de création des documents – en raison du manque d’ergonomie des outils -, ainsi que sur l’accès et l’utilisation du document, en raison de la diversité des environnements technologiques utilisés. Pour l’entreprise, il existe quatre leviers sur lesquels elle peut agir pour optimiser les processus collaboratifs. Elle doit :

  • s’assurer de la bonne collecte des données ;
  • faciliter la création des documents à partir de ces données ;
  • garantir la diffusion et la réception de ces documents ;
  • autoriser la collaboration, c’est-à-dire la consultation, la révision et l’échange d’informations autour de ces documents.

Complexité d’utilisation des outils, hétérogénéité des environnements de consultation et de modification, problème de réseaux sont donc les principaux freins à une collaboration efficace en situation de mobilité. La réponse d’Adobe consiste à proposer aux entreprises un environnement logiciel complet qui va leur permettre de concevoir des applications riches et ergonomiques, connectées à leur architecture existante et qu’elles seront en mesure de déployer vers tout type de terminal quel que soit son système d’exploitation. Cette plateforme accompagne les entreprises dans leur transformation autour de trois axes.

  • 1. L’ergonomie des outils est la clé d’une collaboration réussie
  • 2. L’accès en mode connecté/déconnecté est une composante essentielle
  • 3. Le déploiement vers tout type de terminaux garantit l’accès aux documents

Les 5 piliers de la collaboration en mobilité :

  1. La simplicité d’utilisation de l’application ;
  2. Une ergonomie centrée sur des besoins utilisateurs et des processus métiers clairement identifiés ;
  3. L’accès en mode connecté/déconnecté ;
  4. L’intégration avec l’architecture existante du SI pour faciliter la collecte des données ;
  5. Un déploiement des outils vers tous les terminaux mobiles, avec une expérience d’utilisation identique quelle que soit leur plateforme.

Les solutions utilisées :

Développer des applications mobiles sur ios, android et blackberry

Flash Builder et Flex forment une plateforme de développement pour la création d’applications pour les terminaux mobiles, le web et les postes de travail. Le framework open source Flex 4.5 prend désormais en charge la création d’applications mobiles sur Android, Blackberry Tablet OS et iOS, en offrant à l’utilisateur une expérience identique quelle que soit le terminal utilisé. Pour l’entreprise, Flex 4.5 raccourcit les cycles et les coûts de développements : les développeurs peuvent exploiter une palette d’outils, un langage de programmation et une base de code uniques pour développer une seule application qui peut être déployée vers tous les terminaux mobiles.

 

This entry was posted in Adobe. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

* Checkbox GDPR is required

*

I agree